La Magie Née de tes Doigts, chapitre 1

[(J'aime pas trop les polices d'écriture que j'avais choisis pour l'image du haut... Mais bon, flemme de refaire. :])
Salut à tous !! :D Enfin, à ceux qui me lise. Vous êtes pas tellement nombreux mais ça fait rien :D C'est déjà génial !! :]
Avant de commencer la partie 4 de "la vraie douleur", j'écrivais une autre histoire, en même temps. J'ai beaucoup, BEAUCOUP de trop bonnes idées pour celle-ci ! :D "La Magie Née de tes Doigts". Oui, peut-être que le titre est pourri mais moi, je l'aime trop ! :D Donc, y'aura plein de chapitres. Je sais que pas beaucoup de gens aime les fics où c'était des groupes de musiques (moi non plus. :o) Mais celle-ci, j'espère vraiment que ça serait une exeption. J'espère qu'elle va vous plaire :D Aller, c'est partit :] Bon, il se passe pas grand chose pendant ce chapitre. C'est normal, c'est le 1. :3 Bon aller. Merci beaucoup de me lire :D N'hésitez pas à commenter !! Pour me dire si c'est bien ou pas :] Si y a des phrases qui veulent rien dire ou un truc du genre. 
BON, ALLER ! Cette fois-ci, c'est bon. Bonne lecture !! :]]
 
 
Chapitre 1. [PDV Masamune]
 
          Descendant du train en trimbalant tant bien que mal mes nombreux sacs, je peinais à marcher droit et à enchaîner plus de dix pas sans faire une pause. Sur une de mes épaules reposait ma guitare qui était soigneusement rangé dans une confortable housse matelassée. Sur l'autre, un sac avec des pédales d'effets (et autres matériels de gratte). Mon ampli, lui, était d'ailleurs emballé dans un sac Carrefour qui menaçait de se découdre à tout moment. Ses hances charcutait également ma paume rougit par le poids de celui-ci. Et enfin, dans l'autre main, mon sac de vêtement et de tout le reste. Oui, j'étais pour ainsi dire « chargé ». Avançant difficilement sur le quai à la recherche de mon ami, un grand sourire vint éclairer mon visage douloureux alors que je l'aperçu qui m'appelait, balançant son bras en l'air. Soulagé, je me hâtais d'arriver à son niveau. Comparé à moi, il n'était encombré que de deux sacs de sport, un sur le dos et un autre dans la main.
 
« Hey, Masa ! Comment tu vas ? Ca fait longtemps ! »
 
          Désormais à ses côtés, je lâchais un soupire de bonheur en posant mes deux charges au sol. Ne prenant pas la peine de répondre à sa question, je préférais l'implorer de me soulager d'un sac. C'est ce qu'il fit gentiment en me débarrassant du plus lourd de tous, bien entendu, plus que bourré par mes vêtements et autres affaires.
 
« Ahhh, merci franchement ! J'en pouvais plus »
 
Gingka ne me répondit pas, sans doute agacé, mais j'en avais rien à faire. J'avais trop mal aux bras pour me préoccuper de ce qu'il pouvait penser.
 
          Nous avions ensuite marché une dizaine de minutes pour arriver à notre destination. C'était.... Un internat... ! Pour garçon uniquement. L'endroit où mon meilleur ami Gingka et moi allons vivre et étudier, à présent. Je fis un grand sourire, essayant de mon mieux de contenir toute l'excitation qui m'envahissait. Nous passions le portail pour entrer à l'intérieur de ce dernier, pour pouvoir mieux découvrir les environs. En entrant, on se trouvait nez-à-nez avec une immense étendue d'herbe découpée par quelques terrains et même un stade, ainsi qu'un grand lac où quelques canards s'y baignait, et pour finir, une petite forêt à part. C'était un lieu vraiment immense et qui dégageait une atmosphère très agréable. Mes yeux curieux se hâtèrent de regarder plus loin. Il y en avait deux gros bâtiments qui étaient séparés par une rangé d'arbres. Le premier possédait une architecture très moderne, très design. C'était en réalité plusieurs petits blocs cubiques reliés entre eux par des passerelles sécurisées par des barrières. Mon camarade roux, qui avait déjà visité le lieu, m'informait que c'était dans ces petits cubes que nous allions étudier.
 
« Ca va, c'est classe !! » M'exclamais-je en souriant, impressionné.
 
Nous nous dirigions ensuite vers un autre bâtiment, un peu à l'écart. Ce dernier semblait plus ancien mais n'était pourtant pas dépourvu de charme, tout en pierre. Une foule d'étudiant attendait devant, sans doute que les portes ne s'ouvrent. Nous nous joignons dans la masse qui patientait devant l'entrée.
 
« Il est quelle heure ?? » Lui demandais-je pour savoir combien de temps nous devrions attendre pour pouvoir enfin pénétrer à l'intérieur.
 
Gingka sortit un bout de papier de sa poche pour regarder à quelle heure l'attribution des chambres commençait. Je ne cachais pas toute ma hâte, mais je me retenais de sauter partout, songeant à la guitare présente sur mon dos et à son confort. C'était un nouveau départ... Une nouvelle vie !
 
« 35. Ca commence à 40. Me répondait-il, les yeux rivés sur son papier froissé.
-          Yes !!! » M'exclamais-je en levant mon poing au ciel, impatient.
 
Gingka semblait anormalement sérieux et perdu dans ses pensées. Il devait sûrement être stressé par tout ça... Alors, en tant que meilleur ami, je le pris par les épaules en le secouer un peu pour le faire sortir de ses songes et qu'il manifeste un minimum d'enthousiaste.
 
« Hey Gingka, c'est pas génial tout ça ?! On y est enfin !! »
 
Son visage se changea instantanément pour laisser place à un grand sourire.
 
« Ouais mec ! C'est d'enfer !!! Youhou ! » S'exclamait-il en me sautant dans les bras.
 
Mais alors que je lui criais dessus pour lui dire qu'il devait faire attention à ma gratte, une petite musique résonna dans la courre, suivit d'une douce voix. C'était en réalité un imposant haut-parleur qui surplombait la bâtisse qui nous interpelait.
 
« Bonjour à tous, nouveaux internes du pensionnat ... ! C'est Madame Sellier, la directrice de l'établissement qui vous parle. L'équipe de direction sommes très heureux de vous accueillir aujourd'hui et nous espérons que votre scolarité dans ce lycée se déroulera pour le mieux. Si vous avez des questions, nos surveillants y répondront volontiers. Dans un premier temps, les portes du bâtiment de vie vont s'ouvrir pour que vous puissiez rentrer dans le réfectoire où les listes de la répartition de vos chambres sont affichées. Pour la suite, des consignes vous seront donnés. Bien, nous espérions donc que vous aller vous plaire, ici. Merci à tous de votre attention, et bonne année ! » Braillait l'enceinte, nous explosant les tympans avec la musique criarde, hymne de mon nouveau chez moi, à la fin du petit discours.
« Merci ! » Lâchais-je tout haut, provoquant un petit rire à mon ami qui reprit en mains ses charges.
 
Je fis de même. Les portes s'ouvrirent ensuite, lentement, puis la foule se mit à pénétrer à l'intérieur. C'était dingue comment nous étions nombreux. Et, tous des secondes... ! Gingka m'avait expliqué que les autres niveaux rentreraient quelques jours après nous, car ils connaissent déjà les lieux et tout le règlement.
 
          Après avoir râlé maintes et maintes fois auprès de mes futurs camarades qui m'avaient bousculés et après avoir galéré à trouvé la cantine, un surveillant nous ordonna de nous taire pour qu'il puisse nous donner les directives. Sa tenue vestimentaire était assez étrange, il portait un long mentaux bleu/verre et son maquillage était très appuyé, très grossier. Lui, vraiment un surveillant ? On aurait plutôt dit un professeur d'art plastique qui venait de peindre une toile et qui s'était foutu plein de gouache sur la gueule... J'eus un petit sourire moqueur avant qu'il ne se mette à parler. Et sa voix était, comment dire... Particulière. Les autres élèves ne se génèrent pas pour laisser échapper quelques rires. Ca me faisait un peu mal au c½ur, mais bon. Si je commence à avoir pitié de tout le monde...
 
« Bien, bonjour !! Je suis votre surveillant en chef qui s'occupera du pallier des 2nd, donc du votre ! Vous pouvez m'appeler Jack ! Je suis enchanté de vous rencontrer ! Je vais commencer par vous donner le programme de cette journée. Une fois que vous aurez vu à quelle chambre vous appartenez, vous viendrez me voir et je vous confierais les clefs pour que vous alliez y déposer vos affaires et vous installer. Un peu avant 12h35, vous êtes prié de vous rendre ici pour déjeuner, et enfin, à 14h, rendez-vous dans la courre pour la répartition des classes ! Bon, à tout à l'heure ! »
 
          Sitôt son discours finit, tous les élèves se dépêchèrent d'aller consulter les listes qui étaient scotché sur les fenêtres du réfectoire. De vraies bêtes sauvages. Ils se bousculaient tous, comme si leur vie en dépendait. Gingka et moi nous attendions un peu que la foule ne se dissipe pour aller rejoindre leur chambre, vautrés sur les chaises de la cantine. Une fois que quasiment tout le monde était partit, Jack, qui semblait un peu anxieux et stressé, nous ordonna de nous lever pour aller voir quelle était notre piaule. Nous nous exécutons rapidement. Désormais devant les feuilles, nous cherchions nos prénoms, mais en vain. Jack, agacé du temps que l'on prenait, nous demanda comment nous nous appelons pour nous aider dans nos recherches. Alors que nous n'en étions qu'à la deuxième feuille, voilà que lui avait déjà trouvé, sur la quatrième liste.
 
« Gingka Hagane, Masamune Kadoya, Ca y est ! Chambre 248.  Dépêchez-vous maintenant ! »
 
           Aussitôt dit aussitôt fait. Nous voilà à présent dans les couloirs, les yeux rivés sur les numéros des portes qui défilaient. Nous avions de la chance : la secrétaire de l'endroit est la meilleure amie de la mère de Gingka, elle a donc pu négocier pour nous faire partager la même chambre. J'étais heureux. J'avais hâte de voir la pièce où nous allions dormir !!
Chambre 248. La porte était de la même couleur que toutes les autres : orange foncé. La poignée était chromée et sa clinche était horizontal. « Toutes les piaules doivent sûrement se ressembler... » Je pensais avant d'inséré la clef dans la serrure.
          Je tournais 2 ou 3 trois fois, je ne m'en souvins plus exactement. En ouvrant la porte, Gingka et moi avions tous deux fermés les yeux, pour que la surprise soit totale. Désormais à l'intérieur, lorsque je les rouvris...
 
« OUAH ! »
 
          Je lâchais une exclamation de surprise en restant là, bouche-bée, alors que mon camarade s'était déjà avancé dans la pièce, un gros sourire aux lèvres. C'était... Génialissime. La chambre était de forme carrée. Dès que l'on poussait la porte de cette dernière, nous nous retrouvions nez-à-nez avec un des lits de la chambre. A notre droite, une grande armoire de bois gravée de motifs floraux prônait contre le mur couleur saumon de la chambre. C'était sûrement là que nous devrons ranger nos affaires. Il y avait même un porte-manteau, de bois aussi, cloué sur le côté de cette dernière. C'était vraiment bien ! Un autre lit était positionné de la même façon que l'autre mais à l'opposé. La fenêtre et le radiateur, sur le mur face à nous lorsque nous entrons dans la pièce et deux petits bureaux de travail demeuraient dans un des coin de la chambre. Voilà comment était organisée cette dernière, globalement. Je l'aimais déjà !!
 
          Après avoir jeté toutes nos affaires dans les armoires, je proposai à Gingka de sortir prendre l'air, pour nous familiariser avec l'endroit. Bien entendu, il accepta. En prenant soin de bien verrouiller la porte de notre chambre, nous nous dirigeons tranquillement vers le réfectoire. C'était la seule issue de sortie que nous connaissions, pour le moment. J'avais hâte que l'on nous fasse visiter tout le bâtiment, et même celui où nous allions étudier.
 Lorsque nous étions près à pénétrer dans la cantine, des hurlements de rage retentirent, ce qui nous fit sursauter. Jack était en train d'engueuler des élèves qui devaient être arrivés en retard, vu ses propos. Ils allaient subir le gourou du surveillant en chef... Pas de chance ! Mais bon, c'est de leur faute.
 
« VOUS ARRIVEZ SEULEMENT A CETTE HEURE-CI ?! VOUS RENDEZ-VOUS BIEN COMPTE DU PRECIEUX TEMPS QUE VOUS ME FAITE PERDRE A ETRE EN RETARD ?! Ca fait 20 minutes que tout le monde est partit et que j'attends les deux retardataires !! VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE !!! »
 
La voix de Jack était encore plus amusante lorsqu'il était énervé. Curieux, Gingka et moi restions cachés derrière la porte pour écouter ce qu'il se passait.
 
« PFFF ! Tenez, vos clefs !!! » Criais Jack. Il devait sûrement avoir jeté les clefs, vu le son de l'objet métallique qui heurta le sol ensuite. « Et en plus, comme par hasard, vous êtes dans la même chambre... ! TOUT POUR PLAIRE !! Je vous retiens, chambre 232 !! » Il ne s'arrêtait plus de crier. Ce gars là, il ne fallait vraiment pas l'énerver...
« C'est ça, ouais. » s'exclamait durement une nouvelle voix, sans doute celle d'un des internes. Il semblait indifférent face aux propos du pion.
 
          Il nous avait fait la peur de notre vie. Alors que nos oreilles étaient collées contre la porte, ce dernier poussa la porte du réfectoire brutalement pour aller rejoindre sa chambre. Il passa devant nous, sans nous adresser le moindre regard. Ce gars là... Il faisait un peu peur. Ses cheveux blancs, sa mèche rouge sur le côté, ses vêtements... Son bras droit était même entièrement tatoué d'un grand tatouage tribal noir qui s'enroulait autour de son bras musclé, ce qui renforçait notre inquiétude. Mais ce sentiment fut de courte durée, il s'éclipsa en quelque seconde.
          A peine avons eu le temps de nous remettre de nos émotions, voilà qu'un nouvel élève s'élança en direction de sa chambre également. Comparé au précédent, il nous adressa un bref en regard en passant devant nous avant de détourner les yeux. Dès l'instant où ses yeux bleu avait croisé les miens, j'eus l'impression que mon c½ur s'arrêtait. C'était une étrange sensation, tout de même. Mais ce moment fut temporaire, lui aussi. Il décrocha rapidement ses prunelles azures des miennes pour continuer son chemin silencieusement. Je le regardais s'éloigné avant de remarquer enfin le flight case qu'il avait dans l'une de ses mains, et son ampli de l'autre. Serait-il... Possible ?! Un guitariste, lui aussi ?! J'avais du mal à y croire. Même si cela était évident...
Dès qu'il fut un peu plus loin, Gingka s'exclamait :
 
« Ah. Bah tu vois, t'es pas le seul gratteux ! C'est bizarre, quand tu portais toutes tes affaires, t'avais l'air pathétique. Tandis que lui... Bah, ça le rend quand même cool d'être encombré comme ça ! » Gloussa mon camarade avant de s'élancer à l'intérieur de la cantine pour aller dehors.
 
          Je ne le rejoignis pas immédiatement, mes yeux n'arrivait pas à le quitter du regard. Alors, je le regardais s'éloigner, s'enfoncer dans le long couloir où toutes les chambres étaient côte à côte. Ce mec était vraiment cool et dégageait... Une sorte d'aura particulière. Ses vêtements déchirés, les cicatrices qui étaient gravés sur ses joues et même ses petites canines qui ressortaient lui donnaient un air... Sauvage. Sans oublier ses cheveux vert foncés en bataille, bien entendu. Comme une crinière de lion, ou un truc comme ça... Il ne m'avait pas laissé indifférent. Ca n'était pas le genre de personne que l'on croisait tous les jours... Avant de rejoindre Gingka qui m'appelait en s'impatientant, je souris en me disant « Ca va être une putain d'année... ».  
 
[Alors ? :D C'était bien ?! :] Dites-moi par commentaire !!!]

Tags : La magie née de tes doigts - Masamumu - Histoire

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.210.67) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Masamumu

    13/02/2015

    Nalia wrote: "Je ne me force pas du tout t'inquiète ! x)
    Le chapitre 5 arrive bientôt. ( ce soir ou ce week-end.)
    "

    Sérieux ?! :DDD Oh là là ! Je suis trop content :')

  • Nalia

    13/02/2015

    Je ne me force pas du tout t'inquiète ! x)
    Le chapitre 5 arrive bientôt. ( ce soir ou ce week-end.)

  • Masamumu

    13/02/2015

    Nalia wrote: "De rien. ^^
    J'ai vu la notif' pour les 1000 com's, j'étais en mode trop contente de moi. x)
    Tiens je vais aller lire la suite pour te forcer à avancer. :p
    "

    Ah tu peux :') Merci ça m'a fait plaisir *-* Vive toiiii !!
    Ohhh comme tu veux :o :') Merci mais ne te force pas si ça ne te plait pas. J'attend toujours la suite de ta fiction au fait :(

  • Nalia

    13/02/2015

    De rien. ^^
    J'ai vu la notif' pour les 1000 com's, j'étais en mode trop contente de moi. x)
    Tiens je vais aller lire la suite pour te forcer à avancer. :p

  • Masamumu

    13/02/2015

    Nalia wrote: "C'était trop bien ! J'adore l'ambiance et l'histoire me plait déjà. (oui j'ai pas pu lire ton OS alors je me rabat sur tes fics. XD )
    Ryuga et Kyoya dans la même chambre ? Intéressant... x)
    Juste deux petites remarques :
    un moment tu écris que Masamune se retrouve nez à nez avec une pelouse...Hm... ça ne se dit pas trop.
    Et : " L'équipe de direction sommes très heureux de vous accueillir " ce serait plus tôt : "l'équipe de direction est très heureuse."
    Voilà, j'espère que je ne t'embête pas avec mes remarques... ^^
    "

    TU ES MON 1000 EME COM ! merci beaucoup ça me fait plaiiisir :')
    C'est vrai ? :') Oh là là je suis content que tu commences à lire cette fic. C'est celle que je préfère ! Faudrait peut-être que je m'avance dedans, d'ailleurs..
    Ahhh je te vois venir :') Esprit yaoiste.
    Ah oui c'est vrai ! Tu as entièrement raison c'est pas super... Français :') Je note, merci beaucoup pour tes remarques et merci d'en avoir fait, ça fait plaisir de voir que tu es attentive et t'inquiète pas ça me dérange pas, au contraire :D
    Merci pour touuut ! :DDD

  • Nalia

    13/02/2015

    C'était trop bien ! J'adore l'ambiance et l'histoire me plait déjà. (oui j'ai pas pu lire ton OS alors je me rabat sur tes fics. XD )
    Ryuga et Kyoya dans la même chambre ? Intéressant... x)
    Juste deux petites remarques :
    un moment tu écris que Masamune se retrouve nez à nez avec une pelouse...Hm... ça ne se dit pas trop.
    Et : " L'équipe de direction sommes très heureux de vous accueillir " ce serait plus tôt : "l'équipe de direction est très heureuse."
    Voilà, j'espère que je ne t'embête pas avec mes remarques... ^^

  • Fic-et-Manga

    31/10/2014

    < Merciiiiiii :'D <3

    > De rien, avec plaisir maîtresse ! ^^ <3

  • Masamumu

    31/10/2014

    Fic-et-Manga wrote: "< Noooon je veuuux lire :(

    > Tu vas avoir mal au yeux avec mes fautes d'orthographe sur la fiction ! XD (Les OS sont censé être corriger ! >.<')
    Tiens, là, t'as mes OS -> http://fic-et-manga.skyrock.com/3207328721-Sommaire-One-Shot.html ! ^^
    "

    Merciiiiiii :'D <3

  • Fic-et-Manga

    31/10/2014

    < Noooon je veuuux lire :(

    > Tu vas avoir mal au yeux avec mes fautes d'orthographe sur la fiction ! XD (Les OS sont censé être corriger ! >.<')
    Tiens, là, t'as mes OS -> http://fic-et-manga.skyrock.com/3207328721-Sommaire-One-Shot.html ! ^^

  • Masamumu

    31/10/2014

    Fic-et-Manga wrote: "< Bah, tes histoire quoi... :3

    > Aaaah, ce que j'écris ? xD C'est de la merde... ._.
    "

    Noooon je veuuux lire :(

Report abuse