La Magie Née de tes Doigts, chapitre 2 !



 
          Allongé sur mon nouveau lit, je baillais bruyamment, feuilletant les pages de mon magazine en me frottant les yeux. La journée que Gingka et moi avions passée aujourd'hui était vraiment épuisante !! Après avoir mangé, les surveillants nous on fait visiter les locaux. C'était vraiment incroyable ! Tout était vraiment fantastique, ici. Par la même occasion, j'en avais profité pour aller sympathiser avec d'autres élèves, initiative que Gingka n'avait pas vue d'un très bon ½il. Il est tout le temps jaloux, il devait sûrement avoir peur que je ne l'aime plus. Mais c'est impossible, c'est mon meilleur ami, et ça, c'est pour la vie !!
 
          Après la visite des deux bâtiments (celui de cours et celui où nous allions vivre), on est tous sorti dehors, assis sur l'herbe chauffée par les rayons du soleil, pour l'attribution des classes. Gingka et moi étions tous sauf serein. Nous avions peur de ne pas se retrouver dans la même classe... Alors, tout le long où les profs principaux ont énumérés les différents prénoms, on n'a pas cessé de se serrer fort les mains, priant pour que nous soyons ensemble dans la liste.
 
« Gingka Hagane » Récita le professeur, levant les yeux sur nous pour voir si son élève s'apprêtait à rejoindre le rang de sa classe.
 
Mon camarade se leva lentement, m'adressant un dernier regard plein d'inquiétude avant d'aller rejoindre les autres.
 
          Après un bref calcul à l'aide de mes doigts, j'en conclu que j'avais encore une chance d'être dans la même classe que Gingka à ce stade, car le H est avant le K dans l'ordre alphabétique. « Aller putain... » Pensais-je tout haut en murmurant, implorant le seigneur pour qu'il m'accorde cette faveur, celle de passer l'année scolaire en compagnie de mon meilleur ami. Et, quelques noms plus tard...
 
« Masamune Kadoya ».
 
          Masam... Hein ? Quoi ?! Sérieux ? ... Je mis quelques secondes à me rendre compte que c'était moi qui avait été appelé malgré le fait d'avoir été si attentif jusque là. Après m'être fait réprimander pour ma lenteur de compréhension par mon nouveau professeur, je me levais d'un coup, ne contenant pas ma joie d'être avec mon Gingka. En arrivant à son niveau je lui sautai dans les bras, soulagé et heureux !! Pendant un petit moment on est resté comme ça, à sautiller sur place en songeant à la parfaite 2nd qu'on allait passer ensemble, dans la même classe !!
 
          Puis... Voilà. Lui. Il  est à nouveau passé devant nous, nous lançant un regard moqueur avant de s'éloigner vers le fond du rang. Je l'ai regardé s'en aller, comme la première fois.
Après m'être remis de mes émotions, les yeux grands ouverts, je cherchais du regard l'individu aux cheveux verts qui était déjà caché par la masse d'élèves de 2C. Ce mec... Il faisait partit de notre classe !! Quelle chance inouïe !! J'avais la soudaine envie de courir partout mais l'opinion qu'il allait se faire de moi m'importais énormément, pour une raison inconnue. Ce mec, bordel... Pourquoi je n'ai pas écouté la suite de l'appel ?!
 
          En nous rendant dans le bâtiment des cours, je n'arrêtais pas de me questionner sur l'identité du guitariste aux cicatrices. Comment pourrais-je le surnommé en attendant de connaître son prénom ? Aucun surnom ne me venait à l'esprit ... Tant pis. J'avais qu'à le surnommé Scars, ca veut dire cicatrices et puis voilà... Ca le faisait trop !!
 
          Le rang se mit à démarrer, direction les salles de classes. Distribution de document, Emploie du temps, carte de cantine... Je laisse échapper un soupire de bonheur. Toutes ces choses administratives montraient bien que nous commencions une nouvelle année, une nouvelle vie. Et puis, je me rendais enfin compte que j'étais libre, à présent. Sans mes parents pour me dicter ce que je dois faire !! Un véritable renouveau !!!! Pendant que le prof se mit à nous expliquer le fonctionnement de l'internat, je songeais à ce mystérieux élève aux croix sous les yeux, à Scars... Comment quelqu'un avait pu lui faire ça, et dans quel but ? Mais, mal gré tout, je ne pouvais nier le fait qu'elles lui donnèrent un charme fou. Ah là là... Je pivotais sur ma chaise, cherchant du regard les cheveux verts qui lui étaient si propre. Je finis par le repérer au fond de la classe, à moitié endormi d'ennui, le bras maintenant sa tête lourde. Dès qu'il remarqua que le regardais, il m'adressa un regard noir avant de baisser les yeux sur la feuille qui venait d'être distribuée, comme pour me dire qu'il n'en avait rien à faire de moi. Malgré tout, je ne reniais pas toute l'admiration que j'avais envers lui. Il était trop cool...Toujours dos au professeur, je baladais mes yeux à droite et à gauche pour bien imprimer les visages de mes camarades de classe, et surtout, pour évaluer avec qui je pourrais m'entendre. Tout le monde avait vraiment l'air gentil !!
          Je ravalais ma salive quand je le vis, lui, l'autre. Le mec aux cheveux blancs et au tatouage. Lui aussi était assis au fond de la classe, dans la rangée opposée à celle du guitariste. Il me mitrailla du regard, comme si je n'étais pas assez bien ou fort pour pouvoir poser mes yeux sur lui. Fébrile, je me retournais face au tableau, commençant tranquillement à compléter les différentes informations demandées en discutant tout bas avec Gingka sans pour autant lui faire part de mes observations.
 
          Deux heures plus tard, nous voilà libérés, autorisés à vaquer à nos occupations après avoir rangé nos livres dans l'armoire de notre chambre. Nos sacs étaient pleins à craquer et mon épaule menaçait de se déboîter à tout moment, tant le poids des manuels était important. J'imposais alors à Gingka de passer par un petit chemin à l'écart des autres, plus rapide, à côté de la forêt pour rejoindre le bâtiment des chambres. J'avais envie de lui raconter comment je me sentais, de lui demander comment il allait, et surtout de lui parler de Scars qui m'intriguait tant, en tout intimité. Nous marchions tout les deux côte à côte, regardant un peu partout autour de nous, peu habitué à ce genre d'environnement. Au bout d'un moment, je me décidais à quitter mes pensées pour engager la conversation :
 
« Alors ? Ca va, t'aime bien la classe ? » Lui demandais-je en souriant, fier d'être avec lui.
Un grand sourire grandissait sur son visage avant qu'il ne réponde, enjoué :
 
« Evidemment que j'aime bien la classe ! On est ensemble !!!! »
 
Je lui répondis avec un « yeah ! » remplis de joie en levant mon poing gauche au ciel. Je savais qu'il avait envie qu'on fasse la fête ensemble mais nos charges ne le permettaient pas. Dommage, j'aurais bien voulu me défouler à jouer dans le bois d'à côté avec lui !
 
« Et toi alors ? T'avais l'air pensif en classe ! Ta maman te maaannnnque !! » Me charriait-il en chantonnant comme un gamin.
Ah ah. Très marrant ! T'as beaucoup d'humour, tu sais ?? » Je marquais une pause pour effacer mon sourire et soupirer, souhaitant redevenir un tantinet sérieux « C'est que... T'sais le guitariste, là, qu'on avait vu ? Avec ses cicatrices et tout. Bah... Je pensais à lui. » Je souriais de nouveau « Il était pas trop cool, sérieux ?! C'est ça que j'me disais en fait !!! »
 
Gingka éclata de rire avant de répondre en se foutant ouvertement de ma gueule :
 
« Attend, t'es sérieux là ? Tu penses encore à ce type ? Ah ah ! C'est abusé. En plus, ça se voit que c'est un frimeur ! Avec ses fringues déchirés et tout... Juste pour se donner un style, c'est tout ! » Tentait de me résonner mon ami, en vain.
 
          Il avait beau dire ce qu'il voulait, je n'avais pas envie de le croire. Mais, quelque part, peut-être qu'il avait raison... Peut-être que je m'emportais trop vite... Non ! Il ne fallait pas que je me remette en question. Tant pis. De toute façon, j'allais bien finir par tout découvrir par moi-même !!
          Au bout d'une dizaine de minutes de marches et de grimpage de marche, nous voilà arrivé dans le long couloir de nos chambres. Le sourire aux lèvres, je m'élançais vers la porte de ma chambre avant d'apercevoir, un plus loin, un vieil étui à guitare à côté d'une porte. Introduisant la clef de ma chambre dans la serrure, je mentis à Gingka en lui prétextant que j'avais envie de me rendre aux toilettes, lui demandant de bien vouloir commencer à ranger nos livres de cours. Je faisais ainsi une pierre deux coups : j'allais pouvoir satisfaire ma curiosité et je n'aurais pas besoin de ranger mes manuels. Merci Gingka !
 
          Prenant soin de bien fermer la porte pour ne pas que mon coloc de chambre ne comprenne mes réelles intentions, je m'élançais vers la guitare, curieux de connaître de quel genre il s'agissait. Son flight-case était tout abîmé, son propriétaire a donc dû l'emmener dans des tas d'endroits pour qu'il se retrouve comme ça... Mes lèvres s'étirèrent malicieusement alors que je souvins qu'il s'agissait de la guitare du type qui me subjuguait tant. J'eus de la chance qu'il n'y ait plus personne dans le couloir, que tout le monde soit déjà rentré. Je me mis donc positionné devant l'étui, accroupi devant la porte du guitariste, remarquant quelques vieux autocollants de groupes de rock et metal désagrégés, ayant sans toute été collés pour masquer les certaines grosse éraflures. Bon, assez d'analyser l'étui : passons aux choses sérieuses. Avec toute la délicatesse du monde, je le basculais à l'horizontal, agrippant les deux attaches avec mes mains. En fermant les yeux, prenant une grande inspiration, c'est comme si je faisais une sorte rituel. Ohhhh très chère pièce unique, trèèès chère guitare... Je suis là, maintenant. Je vais voir comment tu es à présent !!
 
« NON MAIS VAS-Y FILS DE PUTE MAIS VA TE FAIRE FOUTRE !!! » Hurlait une voix.
 
          Je m'écartais alors de la guitare en quelques secondes, le c½ur battant à cent à l'heure et les yeux écarquillés, tremblant de surprise. Je mis plusieurs secondes avant de me rendre compte que l'insulte ne m'était pas destinée et qu'elle provenait de derrière la porte. Je pris une grande inspiration, soulagé.
 
« Fiou... » Laissais-je échapper pour me calmer.
 
J'avais vraiment eu de la chance... Mais, qui criait ? Et pourquoi ? Et, à qui cette voix appartenait-elle ? Laissant la guitare de côté, j'approchais doucement l'oreille de la porte pour essayer d'entendre ce qui se racontait derrière...
 
« Casse-toi ! Tes fringues prennent toutes la place !! S'écria une voix
-Ah bah ta gueule hein ! Au moins les miens ne sont pas en morceau, clochard ! Rétorqua une autre voix de garçon
-C'EST TA TRONCHE QUE J'VAIS METTRE EN MORCEAU !!! »
Oulà. Ils n'avaient pas du tout l'air de plaisanter, ces deux là...
 
Alors que je m'apprêtais à faire quelques pas en arrière, percevant des bruits de pas qui se rapprochaient, la porte s'ouvrit brusquement. Tous mes muscles se contractèrent instantanément, me laissant à genou devant la porte comme un pauvre misérable. Et merde...
 
          Sans comprendre pourquoi ni comment, je me retrouvais allongé sur le sol en quelques millièmes de secondes. Scars se tenait là, fièrement et me regardais avec plein de haine. Il m'avait poussé brutalement avec un gros d'un coup de pied, si bien que, même lorsque là confrontation était finit, je sentais encore la semelle de Scars sous ma mèche. Il n'eut aucun mal à m'enjamber pour attraper son étui à guitare. Avant de rentrer, il m'adressa un dernier regard plein de m'épris avant de me cracher dessus et de refermer la porte en la claquant sèchement. Bredouille, je me relevais puis me dirigeai vers la porte de ma chambre, prenant soin d'effacer la trace de salive dont le vert m'avait fait cadeau avant de s'en aller. Je soupirais, ouvrant la porte doucement, vraiment déçu. Mais d'un côté, j'étais, d'une certaine façon, plutôt « heureux » de sa réaction. Ce mec là est vraiment trop cool... Je l'admirais encore plus, à présent. Je me vautrais sur mon lit, attrapant le magazine que Gingka me lançais.
 
« Ah là là... Quelle journée !! »

Tags : La magie née de tes doigts - Chapitre 2 ♥ - Hihi ♥ - Masamumu

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.210.67) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Nalia

    13/02/2015

    exactement. XD

  • Masamumu

    13/02/2015

    Nalia wrote: "Ah ah ah ! Il est trop drôle ce chapitre ! Entre Masamune qui fouine, Kyoya et Ryuga qui se clash et Masamune (encore) qui est tout content de se faire cracher dessus... (il est un peu maso sur les bords celui-là....)"

    Ahhh moi aussi je me suis grave amusé à l'écrire x'))) Rah là là.
    Oui, Masamune est un peu maso je crois, en effet :o :') mais... ça fait partit de son charme on va dire x3

  • Nalia

    13/02/2015

    Ah ah ah ! Il est trop drôle ce chapitre ! Entre Masamune qui fouine, Kyoya et Ryuga qui se clash et Masamune (encore) qui est tout content de se faire cracher dessus... (il est un peu maso sur les bords celui-là....)

  • ktn-love

    21/10/2014

    merci :D

  • Masamumu

    21/10/2014

    ktn-love wrote: "eh beh... je recommence un peu à ecrire mais ca a du mal a redemarre ^^'' tu pourras me prevenir de la suite, pleeeeease? *o*"

    j'ai vu ça sur ton qdn x3 Ca va aller, t'inquiète :D ouais j'vais te prévenir ;D

  • ktn-love

    21/10/2014

    eh beh... je recommence un peu à ecrire mais ca a du mal a redemarre ^^'' tu pourras me prevenir de la suite, pleeeeease? *o*

  • Masamumu

    21/10/2014

    ktn-love wrote: "a quand la suite? *^*"

    en cours d'écriture ! ;D et toi alors ?

  • ktn-love

    21/10/2014

    a quand la suite? *^*

  • Masamumu

    21/10/2014

    ktn-love wrote: ":D breeef je kiff ton chapitre *3*"

    Merci !! >v< :D

  • ktn-love

    21/10/2014

    :D breeef je kiff ton chapitre *3*

Report abuse